31 juillet 2009

Forcalquier : interdire la pub, une excellente pub pour la ville !

Forcalquier : interdire la pub, une excellente pub pour la ville !

27 contributions

Publié le jeudi 30 juillet 2009 à 12H49

La mairie a décidé de bannir les affiches publicitaire

Le maire de Forcalquier, Christophe Castaner, veut se débarrasser de cette "pollution visuelle".

Photo Stéphane Duclet

Qui n'a pas déjà rêvé d'un monde sans pub ? Et bien voilà, à défaut de pouvoir légiférer pour l'ensemble de la planète, Christophe Castaner, le maire de Forcalquier, a pris la décision de bannir la publicité de sa commune, d'interdire sur son territoire ce que cet élu socialiste appelle "la pollution visuelle".

Mais pourquoi me diriez-vous ? "La Pub, explique l'édile, est partout dans l'espace privé comme dans l'espace public. Elle est présente dans le moindre recoin." A un moment, il faut dire stop en somme. "Surtout que la ville est la capitale des saveurs et des senteurs, alors ce serait contradictoire de maintenir cette pollution visuelle qui dénature le cadre", ajoute Castaner.

Autre chose : "La publicité est une sacralisation de la consommation." Avec un leitmotiv  récurrent : "On est un homme que si on a un gros 4x4. Ce refrain est maintenant révolu, les temps ont changé. Il faut en finir avec ce genre de mensonges", explique celui qui avait interdit l'utilisation "du Gaucho (l'insecticide tueur d'abeilles) à une époque où il était encore utilisé légalement."

Mais comment va faire le maire pour arriver à ses fins ? La première étape a été de mettre un terme avec Clear Channel, l'opérateur pub. Plus de réclames dans le domaine public, "les panneaux publicitaires ont été démontés et les abribus libérés des affiches", assure le vice-président de la Région Paca. Même chose pour les publicités sauvages installées sur le territoire communal.

Reste le secteur privé. Comment faire ? la solution est dans les textes : "Nous faisons partie du Parc régional du Luberon et une loi de 1979 nous permet d'exiger l'enlèvement de toutes ces pubs qui se trouvent hors du domaine public." "J'ai donc envoyé des courriers recommandés aux propriétaires concernés."  Ils ont quinze jours pour obtempérer même si l'élu a l'intention de laisser plus de temps aux personnes concernées : "J'espère que tous les contentieux seront réglés avant la fin de l'année !"

C'est tout de même un sacré coup de pub pour la ville ! "Oui, c'est vrai, je fais ça pour ma ville. J'espère que cette idée qui n'est pas la mienne au départ (voir plus bas) va avoir un rôle positif pour Forcalquier !"

---------------------------------------------

- La première ville ?
A notre connaissance, aucune ville française n'a adopté une solution aussi radicale vis-à-vis de la publicité.

- La véritable origine de cette décision
Le maire de Forcalquier admet que l'idée ne vient pas tout à fait de lui. "Au départ, des affiches antipubs ont été (clandestinement) plaquées sur les panneaux publicitaires. L'idée m'a plu et j'ai laissé ces messages pendant quelques temps pour voir comment mes administrés le prenaient. Ils ont bien réagi !"

- Combien ça coûte ?
Selon Castaner, cette décision ne coûtera pas un seul centime à la municipalité. "Clear Channel ne payait rien. La société nous permettait juste de placer des annonces au verso de ses panneaux." Par contre, l'opérateur publicitaire nettoyait aussi les abribus. Qui va le faire maintenant ? "Les services de la mairie s'en occuperont. En plus, le nettoyage était mal fait pour Clear Channel", assure l'édile.

Xavier Cherica (XCherica@laprovence-presse.fr)




Retrouvez moi sur : http://monmulhousebio.canalblog.com/


Posté par ERICCITOYEN à 13:20 - - Permalien [#]
Tags : , , ,