27 mars 2009

Mulhouse Restos du cœur : activité en forte hausse

Cliquez sur l'image pour l'agrandir                                        

Les bénévoles mulhousiens

des Restos du cœur servent chaque semaine plus de 800 familles. Photo Darek Szuster
                              

                  

 

La campagne d’hiver des Restos du cœur s’achève aujourd’hui. À Mulhouse, le nombre de repas fournis a augmenté de 12 %.

Entamée début décembre, la campagne d’hiver des Restos du cœur s’achève ce soir. À l’antenne de Mulhouse, rue Lavoisier, les 80 bénévoles ont servi 12 % de repas en plus que l’année précédente (contre +14 % au niveau départemental, lire ci-dessous), indique Michel Morisseau, le président haut-rhinois des Restos du cœur.

Demandeurs d’asile

                 « La semaine dernière, on avait 856 familles inscrites, soit environ 2000 personnes. 13 400 repas ont été distribués », situe Pierre Beau, qui dirige bénévolement le site mulhousien en alternance avec Nathalie Benhaida (lui les lundis et jeudis, elle les mardis et vendredis).
À Mulhouse, c’est en grande partie l’afflux accru de demandeurs d’asile qui explique la hausse de l’activité, avec en particulier une arrivée en nombre de Kosovars ces dernières semaines, observe Pierre Beau.
Mais même si « c’est encore relativement marginal », la crise se fait aussi sentir : « On voit des personnes encore plus fragilisées qu’avant », constate-t-il. Et on peut craindre que ce ne soit que le début, puisqu’il y a souvent un décalage entre la perte d’emploi et des difficultés matérielles graves, du fait notamment des indemnités de licenciement et des Assedic. Mais Pierre Beau rappelle aussi que pour beaucoup des personnes qui viennent aux Restos du cœur, se greffent d’autres problématiques (divorce, maladie…), « qui accélèrent le processus et les mettent vraiment au fond du trou ».

Toute l’année

Cette campagne d’hiver achevée, l’activité ne va pas s’arrêter pour les Restos du cœur mulhousiens, qui tournent toute l’année : après une dizaine de jours de grand nettoyage et de petits travaux, le site rouvrira le 14 avril.
En attendant la prochaine campagne d’hiver en décembre prochain, contraintes financières obligent, les repas seront réservés aux plus précaires des précaires : grosso modo, si dans le barème d’hiver la barre se situe au niveau du RMI, elle sera d’un demi-RMI durant l’intercampagne, ce qui devrait diviser par deux environ le nombre de personnes accueillies. Les demandeurs d’asile, qui ne perçoivent pour la plupart qu’un petit pécule, devraient représenter plus de la moitié du public accueilli ces prochains mois.

« Encore plus à l’écoute »

Les plages d’ouverture des Restos du cœur seront elles aussi divisées par deux (à partir du 14 avril : les mardis et vendredis après-midi et le jeudi toute la journée).
Pendant cette intercampagne, l’antenne mulhousienne des Restos projette de développer les services à la personne, un mouvement déjà bien engagé : les cours d’initiation au français fonctionnent bien ; les cours d’informatique ont pu démarrer cet hiver ; un réseau d’échange des savoirs fonctionne le mercredi ; un bénéficiaire kosovar met bénévolement ses compétences de coiffeur au service d’autres personnes accueillies ; une quinzaine d’ados mulhousiens vont pouvoir partir cet été en vacance à prix modique grâce à un partenariat entre les Restos du cœur et d’autres structures… Un atelier cuisine pourrait venir compléter cette palette d’activités.
                 « Et on va essayer d’être encore plus à l’écoute des personnes qu’on accueille et on va essayer de les orienter vers des structures compétentes pour les aider, en fonction de leurs problèmes (Crésus par exemple pour le surendettement, etc.) », souligne Pierre Beau.

                        

      François Fuchs      

Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/



Posté par ERICCITOYEN à 18:09 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,