16 février 2009

L'Etat veut que l'Ecureuil et les Banques populaires s'unissent avant la fin février

L'Etat veut que l'Ecureuil et les Banques populaires s'unissent avant la fin février

       

Christine Lagarde pour "accélérer la manœuvre". Pour contrôler l'onde de choc que risquent de produire ces annonces, prévues dans les derniers jours du mois, l'Etat souhaite que les discussions ouvertes depuis de longues semaines au sujet de la fusion des deux groupes aboutissent. Christine Lagarde a confirmé que l'exécutif jugeait souhaitable une fusion avant la fin du mois de février. "J'ai demandé à ces deux établissements d'accélérer la manœuvre, a-t-elle déclaré. Il y a urgence, ce n'est pas la peine de faire traîner les propositions de fusion éternellement." "Je crois que la fin du mois de février serait une bonne échance", a-t-elle ajouté.

La main de l'Elysée. Cette fusion, dans un secteur bancaire où on continue à vouloir fabriquer des "poids-lourds", est pour l'exécutif un préalable au traitement du cas Natixis. Selon Le Figaro, François Pérol, le secrétaire général adjoint de l'Elysée, ancien conseil de Natixis, aurait posé un "ultimatum" aux deux groupes, fixé au 26 février. Une "exaspération grandissante" serait perceptible au sommet de l'Etat face aux lenteurs des négociations engagées depuis le mois d'octobre. Le scénario idéal serait, selon Mediapart, un "coup d'envoi" donné le 19 février.

Une nationalisation partielle évoquée. Si les deux parties ne s'accordent pas dans le délai demandé, l'Etat envisagerait de prendre une participation importante au capital du futur groupe. Le Figaro évoque un engagement jusqu'à 30 % sous forme d'actionnariat classique.

Quel pilote ? Les pouvoirs publics réfléchiraient intensément à l'identité du patron du futur groupe. Plusieurs noms sont évoqués : François Villeroy de Galhau (ancien directeur de cabinet de DSK à Bercy et actuel membre de la direction de BNP-Paribas), Charles-Henri Filippi (ex-HSBC), Stéphane Richard (actuel directeur de cabinet de Christine Lagarde) ou Philippe Citerne (directeur général délégué de la Société générale).

Des affaires en cours. Outre une enquête en cours sur Natixis, la Commission bancaire s'intéresserait désormais à Océor, une filiale des Caisses d'épargne réunissant différents établissement outre-mer, selon Mediapart.

 

Le Monde.fr


Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/  





Posté par ERICCITOYEN à 13:12 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,