15 janvier 2009

Alsace Profanation : des tags sur la façade de la synagogue de Mulhouse

   

            Alsace Profanation : des tags sur la façade  de la synagogue de Mulhouse       
      Le 15/01/09 à 07:13 - Raymond Couraud, Frédérique Meichler et Jean-Marie Stoerkel

 

            Ir0003j07_20090115.BRCliquez sur l'image pour l'agrandir                                        

Le rabbin Élie Hayoun, hier soir devant les tags sur les murs de la synagogue.  Photo Jean-Paul Domb
            

                 

                  

 

Des gros tags proclamant « À mort Israël », « Vive la Palestine » et « Nike la France » (sic) ont été inscrits sur la synagogue de Mulhouse, durant la nuit de mardi à hier.

Un homme qui se rendait à son travail, hier vers 7 h 30, a découvert ces tags hauts de 80 cm inscrits à la bombe noire sur plus de 20 m de long, sur le mur latéral le long de rue de la Synagogue. La police prévenue en fin de matinée a effectué les constatations judiciaires. Sur le mur en face figurait aussi une inscription « Nique Sarko ». Le rabbin Élie Hayoun a déposé plainte dans l’après-midi auprès du service de quart au commissariat saisi de l’enquête. Comme l’a relevé le procureur de la République de Mulhouse, Régis Delorme, les enquêteurs comptent sur les images de la vidéosurveillance pour identifier le ou les auteurs qui encourent cinq ans de prison et 75 000 € d’amende si le parquet retient des poursuites pour dégradations sur un lieu de culte.
Hier, la mobilisation venait surtout des responsables politiques et religieux. Une délégation s’est rendue devant la synagogue. Le maire de Mulhouse, Jean-Marie Bockel, a témoigné de sa « vive émotion » devant ces « événements inqualifiables » et apporté son soutien à la communauté juive, rappelant « son attachement au dialogue interreligieux » et lançant « un appel au calme et au respect de toutes les confessions ».

Condamnation générale

Le sous-préfet de Mulhouse a dénoncé « un acte de vandalisme inqualifiable perpétré contre la communauté israélite ». Le rabbin Élie Hayoun, très choqué, remarquait devant les inscriptions : « Il fallait non pas se demander si de tels faits allaient se produire, mais quand ». Selon lui, cette profanation « est le résultat des manifestations qui se sont déroulées à Mulhouse comme ailleurs en France ». « Nous qui œuvrons depuis toujours pour la paix entre les communautés demandons que l’on n’importe pas à Mulhouse le conflit du Proche-Orient », a-t-il ajouté.
Patrick Hirschhorn, président de la communauté israélite de Mulhouse était « consterné comme tous les démocrates de voir ce qui peut se produire aujourd’hui en France où la République est attaquée à travers ces actes qui visent la communauté juive ».
Dans un communiqué, Pierre Freyburger et les élus socialistes ont fait part de « leur émotion et indignation » et « apportent leur soutien à la communauté israélite de Mulhouse ». Rodolphe Cahn, président de la Licra de Mulhouse, a lui aussi « condamné fermement ces actes inqualifiables ».
Redad Rabih, président de la mosquée As-Salem et vice-président du Conseil régional du culte musulman, nous déclarait hier soir : « Je ne peux que condamner de tels actes qui n’ont rien à voir avec la religion. Les tragiques événements de Gaza ne peuvent en aucun cas servir de prétexte à de tels agissements. Le CRCM Alsace réitère son appel à la sauvegarde du "vivre ensemble" et à la préservation de la paix sociale pour l’ensemble de nos concitoyens. »                
Même réaction indignée de la part du président de la mosquée An-Nasr, Benaïssa Djenad : « Je condamne ces gestes imbéciles. Nous sommes solidaires avec nos frères juifs, ce qui se passe est inadmissible et écœurant. »            

                        

      Raymond Couraud, Frédérique Meichler et Jean-Marie Stoerkel

      

Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/  

Posté par ERICCITOYEN à 11:03 - - Permalien [#]
Tags : , , , , ,