13 janvier 2009

IMMIGRATION Hortefeux : bilan amer pour les associations

IMMIGRATION

Hortefeux : bilan amer pour les associations

NOUVELOBS.COM | 13.01.2009 | 17:34

Réagissez à l'article 10 réactions

Pour les associations, les comptes ne sont pas bons à l'heure du départ attendu du ministre symbole de "la chasse à l'enfant". Elles évoquent un manque d'humanité, une absence de dialogue et une politique uniquement axée sur la répression.

               

Alors que Brice Hortefeux est pressenti pour reprendre le ministère du Travail, nombreux sont ceux qui souhaitent la disparition du ministère de l'Immigration avec le départ de son ministre.
Le bilan de son action par les associations est en effet tout sauf positif.
Dans un communiqué commun, la Cimade, le Secours catholique, Emmaüs, la Ligue des droits de l'homme et Réseau éducation sans frontières (RESF) parlent d'"obsession des quotas d'expulsion" et fustigent le "déni d'humanité" dont aurait faire preuve le ministre.
Ils s'inquiètent particulièrement que le ministre n'ait "cessé de renier", les trois principes que sont "Humanité, dialogue, équilibre".
"La traque, la séparation des familles, l'incompréhension et l'injustice des décisions, l'indifférence froide d'une politique répressive appliquée mécaniquement" font partie "de la détresse quotidienne infligée par l'Administration à des dizaines de milliers de migrants", selon le communiqué.

"Ministre de la peur"

Ces associations  stigmatisent notamment le refus de dialoguer et une politique uniquement répressive.
Appelant à la "fin de partie pour la chasse à l'enfant", RESF qualifie Brice Hortefeux de "stakhanov de l'expulsion", de "ministre de la peur" et de "recordman du nombre d'enfants placés en rétention (242 en 2007 dont 80 % de moins de 10 ans)".
Sur son site web, France Terre d'Asile n'est pas moins avare en gentillesses : selon elle, Brice Hortefeux "s’est acquitté sans état d’âme apparent (…) d’une mission très idéologique" visant à rassurer "la partie de l’opinion publique la plus frileuse, la plus proche de l’extrême droite, la plus hostile à la diversité".
France Terre d'Asile regrette que l'administration de l'immigration qui a vu le jour ait été "créée sous l’angle quasi exclusif du contrôle au détriment du volet social".

Rien de neuf depuis Sangatte

Comme les autres, elle souligne l'autoritarisme et l'absence de dialogue, rappelant que les avis des associations d’aide aux étrangers ont été "généralement ignorés" par le ministre.
Dans un document de sept pages, Amnesty International France va jusqu'à formuler des "Recommandations au ministre de l’Immigration pour les migrants, les demandeurs d’asile et les réfugiés en France".
L'association affirme que le Pacte européen sur l'immigration et l'asile, mis sur pied par Brice Hortefeux, "vise surtout à entraver l'accès au territoire".
Toutes dénoncent les conditions de vie des immigrés afghans ou irakiens du Pas-de-Calais, "pourchassés par la police" et dépourvus du "minimum d'aide due à tout être humain", depuis la fermeture du centre de Sangatte en 2005 par un certain… Nicolas Sarkozy.


Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/  




Posté par ERICCITOYEN à 20:17 - - Permalien [#]
Tags : , , ,