09 janvier 2009

Mulhouse Vœux : « Le choix du volontarisme »

   

            Mulhouse Vœux : « Le choix du volontarisme »       
      Le 09/01/09 à 06:53 - Raymond Couraud


 

            483406MU0001V01Cliquez sur l'image pour l'agrandir                                        

Jean-Marie Bockel et ses invités dans le décor du Palais des sports. Photo Jean-François Frey
            

                                    

 

Jean-Marie Bockel a présenté hier des vœux « simplifiés » au Palais des sports.

Le maire de Mulhouse a entamé son discours traditionnel en s’appuyant sur le « volontarisme ancestral » des Mulhousiens, « mélange de courage, d’optimisme, d’audace et de solidarité ». Ce « paradoxe » fait, a-t-il assuré, que « nous sommes à la fois plus fragiles et plus forts face à la crise ».
Au chapitre des fragilités, le « passé de ville industrielle qui n’a pas encore achevé sa mutation ». Côté force : la capacité à « mobiliser toutes les énergies » pour rénover l’économie et « les réseaux de solidarité, et un dispositif de retour à l’emploi à nul autre pareil ».

Les pistes d’amélioration de la situation à l’école

Pour le maire, « plus que jamais, la cohésion sociale reste ma priorité, car elle est à la base d’une réussite collective durable ». Selon Jean-Marie Bockel, un gros danger menace cette cohésion : l’échec scolaire. D’où l’annonce de l’organisation cette année des « assises de l’éducation », un an après celles du commerce. « Elles seront l’occasion, à partir d’un constat partagé de la réalité mulhousienne, d’explorer ensemble, avec tous les partenaires de l’éducation, y compris les familles, concernées au premier chef, les pistes d’amélioration de la situation à l’école ». Dans ce contexte, le maire souhaite que l’UHA négocie « son rapprochement avec la grande université de Strasbourg ».
Le volet économique du discours a été en partie consacré au TGV. Le secrétaire d’État pèse en ce moment pour faire démarrer les travaux de la seconde branche « sans perdre de temps ». Mais, a-t-il prévenu, « cela passera aussi par un accord des collectivités locales ». Ce volontarisme de la coopération s’est étendu à « l’enjeu majeur de la future agglomération de la région mulhousienne ». Pour le maire de Mulhouse, « l’initiative prise par le Club des 22 » est « très positive », « mais tout va se jouer au premier semestre de 2009 ».

N’ayons pas peur de l’avenir

Profitant de son discours, Jean-Marie Bockel a rendu hommage aux sportifs mulhousiens les plus en vue, nageurs du MON et volleyeuses de l’ASPTT, avant d’annoncer pour cette année les premières réalisations de la plaine sportive de Bourtzwiller. Côté quartiers, la municipalité choisira prochainement « l’architecte directeur de la future rénovation du quartier gare ». Même procédure pour DMC.
En conclusion, Jean-Marie Bockel a été plus solennel. « À tous, je le dis : n’ayons pas peur de l’avenir. Gardons le sens du progrès, continuons de prôner, de défendre et d’incarner les valeurs universelles de respect de chacun et de dignité de la personne humaine. »            

                        

      Raymond Couraud

Retrouvez moi : http://monmulhouse.canalblog.com/  

      

Posté par ERICCITOYEN à 16:14 - - Permalien [#]
Tags : , , ,